Blog

Pourquoi les VSP coûtent aussi chères que les citadines ?

On pourrait croire qu’un véhicule sans permis, du fait de son public plus restreint, coûte moins cher qu’une citadine traditionnelle. Cependant, fort est de constater que c’est loin d’être le cas. Après tout, les VSP restent des véhicules motorisés. Pourquoi seraient-elles moins chères que d’autres ?

Quels sont les critères influençant le prix d’une VSP ?

Devenue particulièrement tendance ces dernières années, la voiture sans permis (VSP) est sujette à des mesures strictes en matière de sécurité routière. Design bien plus attractif qu’à ses débuts, comparable à une petite citadine, son prix d’achat ne varie pas énormément face à des voitures traditionnelles.

Différents critères influencent le prix du véhicule :

  • Le nombre de places (quadricycle lourd ou léger)
  • Le type de véhicule : citadin, cabriolet, utilitaire
  • La puissance moteur
  • L’âge du véhicule : est-il neuf ou d’occasion ?
  • Le carburant : diesel, essence ou électrique ?
  • La marque et le modèle
  • Les options ajoutées au véhicule. Cela peut être une couleur spécifique, un système de ventilation, du matériel audio…

Par exemple, chez Ligier, vous trouverez des voiturettes neuves aux prix suivants :

  • Ligier JS50 : prix de départ 13.495€
  • Ligier JS60 : prix de départ 15.095€
  • Microcar M.GO6 : prix de départ 10.495€
  • Microcar Dué 6 : prix de départ 9.495€

Et le prix de l’assurance dans tout ça ?

L’assurance d’un VSP reste globalement « chère » car elle s’adresse principalement à de jeunes conducteurs n’ayant pas encore passé le permis, des conducteurs ayant échoué à l’examen ou pour lesquels le permis a été suspendu ou retiré.

Soyons clairs, une assurance jeune conducteur pour une citadine est aussi élevée. Selon une estimation, elle s’élèverait à environ 600 € par an pour une voiture sans permis contre 650 € pour une petite citadine assurée au tiers par un jeune conducteur.

Tout cela varie aussi en fonction des formules proposées par les compagnies d’assurances. Dans tous les cas, les assurances traditionnelles vous seront proposées : assurance en Responsabilité civile ; assurance intermédiaire ; assurance tous risques. La RC est obligatoire.

Les assurances complémentaires sont conseillées mais pas imposées. Par exemple, les vols sont beaucoup plus rares pour ce type de véhicule. Mais nous ne sommes jamais à l’abri d’une exception…

Le prix des assurances varie selon :

  • La puissance du véhicule
  • Le prix d’achat du véhicule
  • L’âge du conducteur
  • L’historique des éventuels accidents, suspension de permis…

Au final, le prix d’une assurance VSP reste à priori inférieur à celui d’une assurance auto.

Piqûre de rappel

En Belgique, la législation en vigueur autorise l’utilisation d’une VSP pour les personnes âgées de plus de 16 ans. L’utilisation d’une VSP nécessite un permis de conduire AM (cyclomoteur) pour toute personne née après le 14 février 1961. Pour obtenir ce permis, vous devez passer un examen théorique « Code de la route » et un examen pratique.

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site. Vous pouvez consulter nos mentions légales et notre politique de confidentialité pour plus d'informations.